Que sont devenus nos apprentis de BTS EuroPlastics, quels souvenirs en gardent-ils ?

Trois ans après son BTS à l’ISPA, nous avons posé nos questions à Élise. Une interview spéciale Parcours Plasturgie au Féminin !

Peux-tu te présenter ?

Je m’appelle Elise, j’ai 23 ans et je suis actuellement en 1ère année de Master Design Innovation Interaction Service, à l’Université de Bordeaux Montaigne.

Quel est ton parcours professionnel ?

Après mon BAC STD2A en Arts Appliqués, j’ai décidé de m’orienter vers des études plus techniques, car j’avais l’envie de découvrir l’aspect fabrication et production des produits. J’ai donc choisi le BTS Europlastics de l’ISPA. Ensuite, j’ai poursuivi avec la licence PMC (Plasturgie et Matériaux Composites) à l’IUT d’Alençon en collaboration avec l’ISPA.
Pour terminer mon parcours, je souhaitais rassembler mes compétences techniques et créatives, c’est pour cela que j’ai choisi le Master Design à Bordeaux.

Que t’as apporté l’ISPA ?
  • Un bagage technique et scientifique sur les matières plastiques et les matériaux composites
  • Une connaissance pratique : l’utilisation des différentes machines, la gestion de production et la qualité

Mes compétences techniques vont être un atout pour trouver mon alternance l’année prochaine. Si je veux travailler dans l’Industrie, elles seront utiles.

Grâce à l’alternance, on acquiert une bonne connaissance du monde professionnel. Ensuite, cela nous permet de faire des rencontres précieuses pour notre avenir.

Le stage Europlastics de l’ISPA m’a permis de découvrir la plasturgie en Europe, plus particulièrement, en Angleterre. J’ai pu observer les différences d’organisation et de gestion de production entre les deux Pays.

Quelles sont les forces de l’ISPA ?
  • L’alternance, qui permet d’acquérir des compétences professionnelles
  • Les formateurs qui viennent du milieu de l’Industrie et qui partagent leur expérience
  • Les journées entières de cours pratiques en ateliers
  • Le stage en Europe
Comment s’est passée ton intégration ?

Je me suis facilement intégrée. Dans la classe, il n’y a eu aucun souci comme nous étions une petite promotion.
En entreprise, j’avais une petite appréhension, au début, qui s’est vite dissipée, puisque j’ai été bien accueillie par les régleurs et chefs d’équipes.

Apprentis de la promotion 2016 du BTS EuroPlastics

Quels souvenirs gardes-tu de l’ISPA ?
  • La bonne ambiance dans la classe, ainsi qu’avec les formateurs
  • J’ai bien aimé la semaine de découverte de production en composites à St-Gilles-Croix-de-Vie…
  • … et le stage de deux mois à en Angleterre
Quelle est la place de la femme dans l’Industrie ?

Actuellement, elles sont plutôt dans les postes d’opératrices, mais elles n’auraient aucun souci à devenir régleur.e.s ou chefs d’équipes. Elles peuvent également assurer les postes en bureau d’études, en mécanique ou encore en qualité.
Je pense qu’une femme qui est déterminée et qui a l’envie obtiendra le métier qu’elle souhaite dans l’industrie. Aujourd’hui, les femmes sont stigmatisées par rapport à leurs capacités physiques, alors qu’il existe différents moyens pour pallier à ce décalage.
Dans le monde de la plasturgie, il existe de nombreux secteurs très variés qui peuvent attirer les filles.

Elise Hubert
BTS EuroPlastics en apprentissage, promotion 2016